Gwen Stefani en 4 titres clefs

Le 18 Mars prochain, Gwen Stefani sortira son troisième album solo This Is What the Truth Feels Like porté par le single Make me like you.

La chanteuse occupe le devant de la scène depuis le milieu des années 80 et fait parti des artistes qui comptent le plus dans l’industrie musicale de ces 30 dernières années….

Prenons donc 5 minutes pour nous faire plaisir et re-écouter quelques uns de ses titres les plus importants.

No Doubt : Et que Gwen Stefani soit!

Don’t speak – No Doubt

En 1987 Gwen Stefani rejoint No Doubt, groupe rock alternatif / Ska Punk mythique des années 90, il faudra pourtant attendre 8 ans pour que le succès soit enfin au rendez vous.

Ce n’est qu’en 1995 avec le titre Don’t Speak (La chanteuse s’inspire alors de sa rupture récente avec un des membres du groupe Tony Kanal) que No Doubt explose. Ce morceau culte restera jusqu’à six mois en tête des charts de certains pays. Les fans ignorent souvent que l’album Tragic Kingdom dont est extrait Don’t Speak est « l’album de la dernière chance », puisqu’en effet les producteurs du groupe lassés par sa difficulté à percer leur ont accordé un dernier essai avant de les congédier définitivement. Ce qui n’est finalement jamais arrivé.

Le succès est au rendez vous et la carrière de Gwen Stefani est lancée!

 

It’s my life- No Doubt

En 2001 alors que Gwen Stefani prépare son premier album solo, No Doubt est à la recherche d’un nouveau titre afin de promouvoir son album rétrospective « Singles 1992-2003 ». Afin de ne pas entraver le processus artistique de la chanteuse qui est à ce moment là débordée par ses projets personnels, le groupe décide plutôt de proposer une reprise.

En trouvant l’inspiration parmi les groupes New Wave des années 80, c’est finalement it’s my life du groupe Talk Talk qui est sélectionnée et donne naissance à une reprise extrêmement charismatique qui restera en tête des charts européens et américains pendant plusieurs semaines.

Gwen Stefani en solo : Une artiste audacieuse!

Gwen Stefani Solo- Hollaback girl

Hollaback girl est le troisième extrait du premier album Solo de Gwen Stefani Love. Angel. Music. Baby. sorti en Mars 2005.

Lors d’un séjour à Tokyo, Gwen Stefani va faire la connaissance des Harajuku Girls, 4 danseuses Japonaises qui vont considérablement influencer son univers musical. Le nom de ce premier opus solo reprend les surnoms des 4 danseuses : Love, Angel, Music et Baby que l’on voit danser dans la vidéo d’Hollaback Girl, et que l’on voit souvent aux côtés de Gwen Stefani lors de ses apparitions publiques.

Dans cet album, Gwen Stefani souhaite moderniser et remettre au gout du jour les styles musicaux qu’elle écoutait au lycée.
Résolument fan d’electro et de New Wave des années 80, elle injecte aussi une grosse dose de Hip-hop dans son travail et collabore avec les plus grands noms du moment : Doctor DreAndré 3000 ou encore The Neptunes. Le succès est au rendez-vous.

 

Gwen Stefani Solo – Wind it up

 

Confortée dans son statut d’artiste planétaire, n’ayant plus à prouver son talent, Gwen Stefani se lâche lors d’un clip résolument Hip-Hop, accompagnée comme souvent des Harajuku Girls.

Les critiques professionnelles sont désastreuses et de nombreux médias lui reprochent la reprise en sample de The Lonely Goatherd, initialement chantés dans The Sound of Music (la mélodie du bonheur).

Les critiques lui reprochent en outre le manque de message du titre qui, et c’est voulu, s’amuse simplement des hommes qui aiment regarder les filles danser.

Gwen Stefani assume son morceau jusqu’au bout et le public lui donne encore une fois raison en hissant ce tube en tête des charts mondiaux.

 

Share Button

Comments

comments

Pin It

Comments are closed.